DRTV MEDIA CULTURE
  Infos
 
Retrouvez toutes les infos, publications et articles soulignés par la rédaction de DRTV. ____________________________________________ Objet : Lettre de report de la date de l’ouverture Show Des Talents Paris, le 04 octobre 2009, Mesdames/Messieurs Représentants de nos Partenaires, Le Comité Organisateur de l’événement Show Des Talents 2009 également promoteur du weekend culturel du 17 et du 18 octobre 2009 toujours à Noisy-le-Sec, vous informe qu’en raison des demandes formulées par certains groupes participants au Show Des Talents et que suite à l’ampleur que vienne prendre le Concert des Frères Deronette, est contraint d’ajourner l’ouverture du Show Des Talents qui était prévue le 10 octobre 2009. De ce fait, la date de l’ouverture est donc programmée au Samedi 24 octobre 19h00 à Noisy-le-Sec. D’autre en plus, nous vous rappelons que le calendrier proposé soit du 10 octobre au 19 décembre, est donc toujours maintenu sauf que la date du 10 octobre reportée sera honorée en novembre soit le 14 ou le 28. S’excusant pour ce report occasionné et en espérant travailler avec confiance et professionnalisme, la production vous prie de croire en ses dévouements et d’accepter ses excuses. Restant toujours à votre disposition et à vos écoutes, veuillez recevoir Mesdames/Messieurs ses salutations distinguées. Pour le Comité : _________________ M. Edwin D’HAÏTI. Président / Chargé des Relations Extérieures _____________________________________________ On a trouvé de l'eau sur la Lune ! La Lune n'est pas sèche. Sa surface recèle des milliards de milliards de molécules d'eau... La Lune n'est pas sèche. Sa surface recèle des milliards de milliards de molécules d'eau ! Elles se nichent juste à la surface, sur un millimètre d'épaisseur environ. De quoi récolter... un demi-litre par terrain de football. Il y aurait donc - le conditionnel ne portant que sur la quantité précise - quelques milliards de litres d'eau sur l'astre de la nuit. C'est la découverte incroyable qu'annonce la NASA. Elle est publiée demain dans une série de trois articles scientifiques de la revue Science. La recherche d'eau sur la Lune constitue l'un des sujets favoris des planétologues, des ingénieurs du spatial, des astronautes et des auteurs de Science-Fiction. Logique. Car si la présence ou l'absence d'eau joue un rôle considérable dans les destins des corps céleste, ce n'est pas pour rien qu'on a baptisé H20 la molécule de la vie. Sans eau, pas de vie. Occuper la Lune, ou s'en servir de base pour explorer le système solaire, avec de premiers vols vers Mars, suppose d'avoir résolu le problème de l'eau. Si possible sans se tourner vers la pire des solutions : l'acheminer depuis le fond du puit gravitationnel terrestre à l'aide de fusées. Donc, l'eau lunaire fait fantasmer. Le capitaine Haddock et Tintin en ont trouvé sur l'astre. Heinlein (Révolte sur la Lune) et d'autres auteurs de S-F l'ont utilisé pour coloniser la Lune. Mais... Mais les roches rapportées par les astronautes des missions Apollo n'ont jamais montré la moindre trace d'eau. Mais les radars terrestres comme les sondes lunaires - Clementine en 1994 (Nasa), Lunar Prospector (Nasa), en ou Smart One (Esa) - ont parfois laissé croire aux scientifiques qu'ils avaient déniché de l'eau, sous forme de glace mêlée au sous-sol, mais à chaque fois l'espoir s'évanouissait. Deux sondes viennent, enfin, d'en trouver de manière fiable : l'indienne Chandrayaan et surtout la sonde Deep Impact de la Nasa. Ironie de la recherche : cette dernière a été envoyée dans l'espace pour observer... le bombardement d'une comète ! A propos de bombardement : c'est le 9 octobre que la Nasa va envoyer l'impacteur de la sonde LRO au fond d'un cratère afin de voir si... il ne s'y cache pas de la glace. LRO - Lunar reconnaissance orbiter - qui a commencé son travail de cartographie hyper précise de l'astre. La sonde indienne Chandrayaan, lancée en octobre 2008, a permis à l'Inde de poser sa marque sur le sol lunaire avec l'arrivée, brutale, d'un impacteur. Depuis novembre 2008, ses instruments scrutent l'astre. L'un d'entre eux, le Moon mineralogy mapper, fourni par le JPL, le célèbre jet Propulsion laboratory de la Nasa instalé à Pasadena (Californie), a fait sursauter ses scientifiques. Son spectrometre infrarouge, en dressant une carte de la Lune, détecte des émissions typiques de deux molécules, OH et H2O. Une émission diffuse sur l'astre, mais plus intense vers les zones les plus froides (pôles et fonds de cratères mal éclairés). De quoi faire entonner des chants de joie dans les labos. Mais le spectromètre de MMM s'arrête pile poil à 3 microns. Or, pour en avoir le coeur plus net, éliminer tout risque d'artefact instrumental et distinguer entre les deux molécules, il fallait un spectromètre infrarouge allant au delà de 3 microns de longueur d'onde afin de bien encadrer l'émission typique de la seule molécule H20 entre 2,8 et 3,6 microns... justement le cas de celui de la sonde Deep Impact. Chance incroyable, cette dernière, après son opération "Je bombarde une comète et je prend une photo" qui fit la Une de Libération le 4 juillet 2005, passe pas trop loin de la Lune - 6 millions de kilomètres tout de même, en mai dernier. Chance aussi : le monde des planétologues n'est pas immense. Ainsi, l'astrophysicienne Jessica Sunshine fait partie de l'équipe scientifique de MMM... et de celle de Deep Impact. Autant dire que la jonction s'opère illico presto. «Mon premier mail sur cette affaire date de début mai» me raconte Olivier Groussin, du laboratoire d'astrophysique de Marseille (INSU/CNRS, Université de Provence), qui fait partie de l'équipe scientifique de Deep Impact depuis plusieurs années. Il a participé à l'opération bombardement de comète. Et maintenant oeuvre dans le cadre du prolongement de la mission, baptisé EPOXY dont l'objectif est le survol de la comète 103P/Hartley 2, en novembre 2010. «Nous devions de toute façon faire des observations de la Lune, surtout pour vérifier le fonctionnement des instruments, mais nous avons modifié le programme pour obtenir le maximum d'informations avec le spectromètre infrarouge.» Le résultat fut, insiste t-il, «sans ambiguité». En anglais, le terme utilisé par les scientifiques dans leurs articles est «strong evidence». Surtout qu'un troisième instrument spatial... l'avait déjà vu ! Eh oui, lorsqu'une sonde interplanétaire quitte la Terre pour aller visiter Jupiter ou Saturne, on profite de la proximité de la Lune pour tester les instruments au début du voyage. Ainsi, lorsque la sonde Cassini est partie vers Saturne, en 1997, elle a fait plusieurs détours, dont l'un pas loin de la Lune en 1999. Et là, son spectrometre infrarouge avait détecté des traces d'eau. Mais ce n'est qu'après la découverte de Chandrayaan que l'on est allé vérifié ces données. Ironie aussi, de se rendre compte que chaque fois que l'on a envoyé dans l'espace un télescope embarquant un détecteur à infrarouge précis et disposant de la bonne couverture spectrale (IRAS, ISO, Spitzer)... les astrophysiciens ont surtout programmé les télescopes pour ne pas observer la Lune. Pourquoi ? Tout simplement parce que la Lune aurait tout simplement ébloui le télescope, saturant le détecteur et interdisant toute analyse. La physique connue le leur dit avec certitude : il y a de l'eau. Mais combien, et surtout, comment est-elle arrivée là ? C'est là que commencent les conditionnels. Combien ? Olivier Groussin a accepté de se livrer à des calculs qui ne sont pas dans les articles. Et qui donnent des résultats à prendre comme des ordres de grandeur car les incertitudes des mesures sont importantes. Donc : «environ 1 litre d'eau pour 10.000 mètres carrés, ou pour être plus visuel 0.5 litre par terrain de foot. Extrapolé à la surface de la Lune, cela veut dire environ 4 milliards de litres d'eau, soit un volume équivalent de quelques millions de mètres cubes.» Comment est-elle arrivée là ? Les planétologues ne peuvent pour l'instant qu'avancer la seule hypothèse plausible, compatible avec la physique et la chimie connues. Ce sont les protons du vent solaire (rien à voir avec le vent d'ici, ce sont des particules électriquement chargées, surtout des protons) qui seraient à l'origine de cette eau. Un proton, c'est un ion hydrogène, c'est à dire un atome d'hydrogène privé de son électron. Quand ce proton frappe le sol lunaire, il peut y dissocier des atomes d'oxygène dont certains sont donc libres de se recombiner avec lui. Le processus formerait des atomes OH (hydroxyle) et... H20, de l'eau. L'image ci-contre illustre cette idée. Après sa formation, la molécule d'eau est adsorbée (faiblement fixée à la surface) sur les poussières. Mais cette molécule d'eau n'est pas éternelle. Si la température au sol s'élève assez pour qu'elle se désadsorbe, les photons du Soleil vont alors la dissocier. Le processus n'est donc pas cumulatif. Cette explication plausible ne s'appuie pas seulement sur la physique et la chimie. Mais aussi sur les répartitions spatio-temporelles enregistrées par Deep Impact. Ainsi, il n'ya quasiment pas d'eau à l'équateur et on en trouve de plus en plus en allant vers les pôles. En outre, on trouve le même gradient... dans la «journée» lunaire. Il y a plus de formation d'eau le matin et le soir, et plus de destruction sous le soleil de midi - le processus est illustré par l'image ci-contre. Pourtant, souligne Olivier Groussin, il faut souligner que «si la présence d'eau semble solidement établie, mais le processus de sa formation, et de sa destruction, comme d'une éventuelle migration, relève de l'hypothèse et doit être mis au conditionnel, même si nous n'avons pour l'instant aucune alternative à y opposer». Les astronautes peuvent-ils espérer boire cette eau ? En théorie, pourquoi pas. Pour la récupérer, il "suffit" de chauffer le sol lunaire tous les matins, et de récupérer les molécules d'eau qui vont alors s'en détacher. Facile à dire... Il s'agit probablement d'une bonne "manip" de terrain pour une future mission, sur des dimensions minuscules, mais quasi impossible à faire à grande échelle. En outre, avec un demi litre par terrain de football ainsi traité, on ne va pa loin. Bref, il est probable que la Nasa va se servir de cette découverte pour alimenter son discours prophétique sur la "Nouvelle Frontière", et ses demandes de crédits pour les vols habités, mais il est plus raisonnable de penser que, si les astronautes retournent sur la Lune, ce sera avec quelques bouteilles d"eau bien de chez nous.... et un système de recyclage de leurs eaux usées et urines. Désolé pour le côté pas glamour du tout... mais plus réaliste. Il est assez drôle de noter que la Nasa et la revue Science avait imposé un embargo jusqu'à 20h ce soir (heure de Paris), pour une conférence de presse des scientifiques américains. Mais le site internet de La Provence, probablement peu familier du respect que les journalistes scientifiques accordent aux embargos, a sorti le sujet hier soir, grillant tout le monde. Ce matin, un courriel de la revue Science envoyés aux journalistes accrédités auprès de la revue m'informait que, du coup, elle faisait sauter l'embargo... Source : Liberation.fr _____________________________________________ Saviez vous d'où vient le mot créole pêpê signifiant vêtements usagés? A l'époque du Gouvernement de Kenedy aux USA, plusieurs régions du pays ont été saccagées après une saison des ouragans. Le gouvernement américain d'alors dépêcha plusieurs bateaux d'aide en Haïti pour soulager les sinistrés. A l'arrivée du premier bateau dans le département du Nord-Est, au cours d'une distribution de nourriture et autres, la foule des sinistrés se bousculait et criait très fort. Le général américain qui assumait la distribution, voyant qu'il ne pouvait pas contrôler la situation, prit une porte voix en disant en maintes fois à la foule : PAIX, PAIX . C'est des lors que les haïtiens appellent les vêtements ou habits venant des pays étrangers PêPê ou Kenedi.
SIDA, bientôt un vaccin....!!!
Quetony SAINT-VIL le 13/09/2009, 11 11 59 (UTC)
 Photos/Vidéos liées
Sida: bientôt un vaccin? Agrandir la photo

Les travaux publiés jeudi aux États-Unis par une équipe de chercheurs redonnent un nouvel espoir de trouver un vaccin contre le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).
Les scientifiques ont en effet découvert deux nouveaux anticorps extrêmement puissants capables de neutraliser le virus du sida, virus très difficile à combattre tant ses mutations sont rapides et multiples. Appelés « bNabs », ces anticorps pourraient donc être la base d'un nouveau vaccin qui permettrait de stopper cette infection responsable de 25 millions de morts depuis 1981.
Les chercheurs ont travaillé sur un panel de sang infecté de 1 800 volontaires provenant de différents continents et espèrent dans les semaines à venir trouver encore plus de vulnérabilité au VIH.



Quetony SAINT-VIL
Resp. de l'info Publique
Du Centre Multimedia-MINUSTAH
Rues: 11-12 O-P, Cap-Haitien, Nord d'Haiti
Email: saint-vil@un.org, quetonystvil@yahoo.fr
Cel: (509) 37 02 35 97/ 34 64 787 72
Extension : 57 85
 

Un Etat de droit dans la melee.‏
Dr Jean FRESN EL le 13/09/2009, 11 11 05 (UTC)
 Hola,

plus de 20 ans se sont deja ecoules quand une population assoifee de justice et de changements s' est jetee dans les rues de la capitale et des villes de province pour reclamer a l' unisson le depart d' un regime : le duvalieriste.
Des morceaux de fer, de pierres, des armes blanches et des barricades enflammees tout etait au rendez vous dans un amalgame tumultieux, dechaine et ponctue par les aspirations et les revendications d' un secteur ou d' un autre criant a tue tete : democratie ou la mort.
Il n etait pas encore 3 heures du matin quand la nouvelle s' est repandue comme une trainee de poudre: la democratie vient de se poindre a l' horizon et la dictature vient de partir en fumee.
Des ovations, des palmes, des soupirs de soulagement, des etreintes et des projets de societe et de justice sociale, tout fusait dans un sens ou dans un autre. Car, un vent d' espoir souffle dans toutes les directions dans le pays.
Le supplice des colets, le vendalisme et le banditisme se sont erriges sur l' autel de la patrie comme juges supremes pour punir et venger bourreaux, familles et amis du regime.

Parallement, les plus astucieux ou les plus intelligents etaient deja au rendez vous en train de manier l' instrument a ecrire pour noircir a tour de roles des tas de papiers au nom de la democratie, discourir et occuper les premieres places de la fonction publique au nom de la democratie.

Une democratie boiteuse, scabreuse, fragile et frequemment remise en question puisque parfois elle tente de s' assimiler, se juxtaposer ou tout simlement s' apparenter a l'anarchie ou au liberalisme. Aussi, a-t-elle vu des vies humaines partir pour l'au delas, du sang couler a flot afin de prendre forme et surface.
Cependant, malgre vent et marrees, elle a reussi a s' imposer comme pierre angulaire ou fil conducteur pour rapiecer le tissu social hautement dechire par l' exclusion, la discrimination et la lutte de caste et de classe. Elle a donne, de ce fait, naissance a la constitution, la liberte de la presse, des elections a tous les echelons de la chose publique, l' equilibre des pouvoirs et surtout l' autonomie de l' universite.

l' universite : artisan et chef d' orchestre de la democratie

l' universite, a uncun moment donne de la duree, n avait jamais cesse de jouer son role d' acteur principal ou d' instigateur dans les vastes mouvements qui ont donne lieu a ces acquis combien indispensables pour le respect et le bon foncionnement d' un Etat qui souvent se perd dans un profond ocean d' obscurantisme et de demagogie. Sur ces entrefaites, elle s' est toujours vue dans l' obligation de se lever pour tirer la sonnette d' alarme soit pour rappler a l' ordre les elus ou reclamer tout simplement leur depart.

Par ailleurs, il est souvent triste de constater que quand l' universite s' eternue beaucoup de parasites de la sphere politique ont de la coqueluche. Car, astucieusement ils epousent ses desiderata et en profitent pour faire cause commune avec elle. Cette derniere, malheureusement, n' est pas toujours a meme de faire la decantation de ses interets et ses objectifs de luttes dans des cirsconstances particulieres quand surtout ils sont loin d' etre conciliables avec ceux de ces parasites du pouvoir.

Par contre, les objectifs de depart une fois atteints et l' ascention au timon des affaires des soit disant defenseurs de la lutte du peuple une fois concretisee, l' universite est jetee dans les oubliettes : toujours pas de bibliotheques, pas de cafe, pas de transport, pas de campus, pas d' espace pour acceuillir des milliers de bacheliers, pas de laboratoire de recherches.

C' est dommage qu' elle ne sait pas decouvrir au moment opportun quand on lui fait servir de marches pieds pour etre releguee a l' arriere plan apres.


Bref, une classe d' hommes et de femmes appeles a apporter du sang neuf dans la vie de la machine etatique du pays, malheureusement heritee d' un delabrement institutionel chronique et visceral sous les auspices d' une formation profesionnelle hors paire.

Alors, a quel type de professeur, ingenieur, avocat, infirmier, docteur majistrat, depute, senateur, ministre ou president etc nous attentendons nous? De quelle releve parlons nous? A quelle institution avec des hommes competents et a la hauteur de leur tache aspirons nous? De quel service sanitaire et d' attention primaire revons nous ? Quelle education voulons nous offrir? Bref , quelle democratie voulions nous implanter apres des decennies de luttes incessantes pour l' instauration d' un etat de droit et de devoirs?

La chaine de ces interrogations serait interminable si a celle ci, j' oserais attacher sous forme de questionnement les besoins sousprimaires qui jusqu a cette presente minute continuent a faire defaut.

Donc, je crois comme tout autre compatriote conscient de la precarite de la situation actuelle du pays que le temps est revolu, qu' une Haiti meilleure est possible et qu' il existe une imperieuse necesite de changer le statu-quo. Mais, je crois egalement et fermement qu'il est difficile et meme impossible de donner un pas dans le sens positif si les luttes de l' heure ne se tournent pas autour d' un projet de societe base sur la formation d' une nouvelle classe d' hommes, la culture des valeurs et de la qualite.
Quand, je parle de valeurs et de qualite, je ne me refere pas a un groupe d' hommes issus d' une classe sociale determinee, ni d' une condition sociale privilegiee ou economiquement superieure par rapport a une autre, ni non plus d' une classe sociale defavorisee ou economiquement inferieure par rapport a une autre, mais plutot une classe d' hommes issue de toutes les classes, dont la dimension patriotique et progressite depasse les aspirations aux privileges personnels, mais plutot responsable devant la nation et egale a elle meme.

Aucune societe humaine ne saurait evoluer en bonne et due forme si des sentiments d' exclusion sociale et de discrimination surgissent, si des droits sont menaces, si les devoirs ne sont pas accomplis, si la creation des conditions pour les opportunites d' etude de qualite n' est pas garantie pour tous, si les hommes de cette societe ne s' appliquent pas a la culture de la science et de la technologie.

Ainsi, pourrons-nous construire cette fameuse démocratie non dans cet etat d' analphabétisme fonctionnel, exponentiel et vertigineux que reflète l' etat actuel de nos institutions, mais putot et je repete a la lumiere du savoir, des valeurs et des qualites.

Dr Jean Fresnel, Espagne
Another Haiti is possible.
 

DRTV - RADIO DIVERSITY RADIO TV
Rédaction DRTV NET WORLD le 09/09/2009, 00 12 41 (UTC)
 DRTV : Diversité, Culture, Sociale, Intégration

La DRTV est une webradiotv universelle qui a pour but d'informer toutes les couches sociales du monde

LA DIRECTION
 
Commentaire de SOfeZzVMYKCwNNEZ, 15/01/2011, 09 09 23 (UTC):
links/go.txt;25;25


LIVE EVENEMENT 2009
Rédaction DRTV NET WORLD le 09/09/2009, 00 12 38 (UTC)
 SUIVEZ EN DIRECT SUR DRTV

L'OUVERTURE DU SHOW DES TALENTS LE SAMEDI 10 OCTOBRE 2009 A PARTIR DE 18H00

INEDIT: EN DIRECT LIVE SUR DRTV

LE CONCERT DES FRERES DERONETTE DEPUIS PARIS LE SAMEDI 17 ET LE DIMANCHE 18 OCTOBRE 2009 18H00 - 22H00
 

<-En arrière

 1 

Continuer->






Ajouter un commentaire à cette page:
Quel entrée commenter ?
Votre nom:
Votre message:
 
  Aujourd'hui sont déjà 33642 visiteurs (70481 hits) Ici! Merci de votre visite sur DRTV Diversity Radio Tv  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=