DRTV MEDIA CULTURE
  Sports
 



La direction DRTV Diversity Radio Tv vous souhaite une très bonne écoute de la Webradio


 
 
Sports

Coupe Digicel: Trinidad cartonne, Haïti en échec

La sélection haïtienne de football n’a pu faire mieux qu’un match nul (0-0) ce soir au Manny Ramjohn Stadium (Marabella, San Fernando) face à son homologue de la Guyane Anglaise, en revanche, le pays hôte n’a fait qu’une bouchée de son adversaire du jour, l’équipe de Saint-Vincent & Grenadines dans le cadre de la dernière phase des éliminatoires de la Digicel Nation’s Cup qualificative également à la Gold Cup 2011.

Pour son premier match officiel en 2010, la sélection haïtienne de football qui vient de passer environ une vingtaine de jours en stage au Brésil, n’a pu battre la modeste équipe de Guyana. Au terme du temps réglementaire, les deux équipes se sont quittées sur le score de départ (0-0). Pour ce match, les choix tactiques d’Edson Tabares n’ont pas révélé payant. Ainsi, les Grenadiers ont raté d’un coup une belle opportunité de prendre une belle option en vue de la phase finale de la Digicel Nation’s Cup qui se jouera à la Martinique du 26 novembre au 5 décembre prochain.

Pour son deuxième match qui aura lieu jeudi, elle affrontera l’équipe de Saint-Vincent & Grenadines, humiliée par le pays hôte mais auteur d’une bonne première période (2-2).

Questionné par Kenol Walchin, l’envoyé spécial de TOTALMIX, Wil Donald Guerrier estime que tout n’est pas perdu pour l’équipe haïtienne. « On avait joué face à un adversaire beaucoup plus faible par rapport à nous et nous avons mérité de remporter ce match par 3 ou 4 buts d’écart mais nous ne l’avons pas su concrétiser. Je suis persuadé que nous allions battre l’équipe de Saint-Vincent avant de livrer une féroce bataille face à Trinidad pour décrocher notre billet qualificatif », a fait savoir à nos confrères de TOTALMIXRADIO.COM le latéral gauche du Violette, Wil Donald Guerrier, entré en jeu à la place de Meschak Jérôme.

Le 11 type de l’équipe nationale :

Stewart Céus (GK)- Meschak Jérôme (Wil Donald Guerrier), Parnel Guerrier, Jean Gary Rubbin, Kenol Versailles- Monuma Constant Junior, Harold Milord, Pascal Milien, Sony Nordé (Jacqueson Jean) – Eliphène Cadet (Ricardo Charles) et Léonel Saint-Preux

Entraîneur : Edson Araujo Tabares

Dans l’autre match de la soirée, l’équipe nationale de Trinidad & Tobago n’a fait qu’une bouchée de son homologue de Saint-Vincent & Grenadines. Au terme des 90 minutes, les Socca Warriors ont laminé Saint-Vincent (6-2), mi-temps (2-2). L’attaquant Daniel Jorsling a réalisé un triplé dans ce match où le prochain adversaire d’Haïti n’a résisté qu’une mi-temps.

Voici le 11 type de l’équipe du TRINIDAD & TOBAGO:
1. Jan Michael Williams (gk) – 2.Clyde Leon (c), 5. Kern Cupid, 6. Daniel Cyrus, 8. Trent Noel – 9. Daniel Jorsling, 13. Kendall Jadgeosingh, 14. Joevin Jones, 15.Lester Peltier – 16.Julius James, 17.Jamaal Gay

Les reservists: 3. Yohance Marshall 4.Kerry Baptiste 7.Hughton Hector 10. Anthony Wolfe 18. Densil Theobald, 19. Keon Daniel 21. Marvin Phillip (gk).

Résultats et calendrier:

Mardi 2 novembre

Guyana – Haïti: 0-0

Trinidad – St-Vincent: 6-2

Jeudi 4 novembre

St-Vincent – Haïti:

Trinidad – Guyana:

ASHAPS






_________________________________________________________________________________________
LA FHF ANNONCE ARGENTINE VS HAITI LE 14 AVRIL 2010

Dans le cadre de sa préparation pour la coupe du Monde, L'Argentine invite la sélection Nationale d'Haïti à disputer un match officiel international le 14 Avril dans la province de Neuquèn, Cutral-Co City.

Comme preuve de son intérêt pour rencontrer la sélection nationale d’Haïti, l’Argentine a choisi de payer tous les frais de déplacement du onze national (billets d’avion, hôtels..etc..

etc) ainsi qu’une « appearance fee » de 15,000 dollars.

L’Argentine cherche des adversaires ayant à peu prés la même caractéristique que les adversaires qu’elle va rencontrer en Afrique du sud

Pour faire honneur a une telle distinction, la FHF a choisi de donner une solide préparation au onze national car tout comme le match contre la Martinique, celui- la sera une étape importante dans les desseins, celui contre l’Argentine ne sera ni un match de charité et n’aura rien d’amical ; il s’agit pour l’Argentine d’un match important pour tester les joueurs évoluant dans le championnat local pour tenter de constituer le groupe des 23 qui ira au mondial.

Pour préparer ce match quasiment –historique la sélection nationale compte laisser tôt le pays pour un 1er camp d’entrainement à coco-expo puis s’envolera pour l’Argentine le 7 Avril pour un autre camp d’entrainement.

L’entraineur Jairo Rios Rendon va constituer un groupe dans le but de constituer un groupe solide devant permettre au football haïtien d’honorer cette invitation ; dans l’histoire c’est la 2ème fois qu’Haïti affronte l’Argentine en senior ; la 1ère fois c’était en Allemagne lors de la coupe du monde 1974 ; Haïti ayant perdu 4-1 .
Depuis, les deux pays se sont affrontés plusieurs fois au niveau d’autres sélections mais jamais en senior : en 1971, aux jeux panaméricains de Cali, dans une formation qui préfigurait celle qui allait se qualifier pour l’Allemagne, Haïti et argentine se séparaient sur un nul 1-1.

En sélection féminine les deux pays se sont affrontés en 2003 aux jeux panaméricains ; emmenée par deux de ses super stars, Viola Nord et Myrlande Teleus Haïti battit l’Argentine 4-2 ; en 2007 dans le cadre des jeux panaméricains de Sao paolo, Haïti et Argentine séparaient sur un nul 1-1.

C’est la 1ère fois que le onze national est invité tous frais payés par un ancien champion du monde ; un honneur certes mais aussi un signe reconnaissance de la valeur du football haïtien qui gagne du terrain au fil des années qui lui vaut d’être retenu comme « sparring partner », de temps en temps par de grandes nations du football.

Le 14 Avril, jour du panaméricanisme, n’étant pas une date FIFA, et l’Argentine et Haïti ne pourront pas compter sur des joueurs expatriés.

C’est vrai qu’une telle opportunité aurait du se présenter lorsque le football est en pleine activité de compétitions, mais en dépit de cette inactivité forcée, on ne se refuse pas l’Argentine.

Vu les frais de préparation élevés de ce match, la FHF va chercher l’apport de La Digicel pour honorer ce rendez vous historique.

 
______________________________________________________________________________
Friday, September 25, 2009
La fin d'une mission: Jo Namphy nous a laisse.
Il y a de ces hommes qui ont marque leur passage dans une communauté ou dans un pays en laissant derrière eux un remarquable travail. Jo Namphy est un de ses hommes qu’Haïti a vu naitre. Dès son jeune âge, il avait montée ses capacités dans l’initiative personnelle. Très jeune, il a laisse sa terre natale pour se rendre au Moyen Orient, plus précisément en Syrie et au Liban (en 1956). Jo avait la conviction de réussir en terre étrangère et il avait raison. Valorise partout ou il a professe, Jo a semé durant son parcours sur cette terre son expertise et son respect pour son prochain.

Il a été en maintes fois déçu de la réception qui lui fut réservé par ses compatriotes en place dans les différents gouvernements. Malgré tout, il voulait que son pays soit développé dans les secteurs miniers, touristiques et sportifs. Il a amené avec lui des centaines d’investisseurs en Haïti, mais les projets ont été bloqués par des secteurs gouvernementaux en place. Nul ne pouvait le décourager, malgré les multiples déceptions. Avec sa capacité d’articulation, il arrivait a convaincre les plus réticents a tenter a l’aide de visites de présentations en Haïti d’expliquer le but des différents Projets (il y en a eut des centaines).

Sa modestie fut remarquable. Jo était toujours dispose a aider les autres. Jo ‘Bon Papa’, a apporte son aide a des milliers de compatriotes en difficultés, puis a des milliers de joueurs de football, il dépensait a ‘gogo’ sans réserve pour aider ses compatriotes. Jo n’a jamais refuse de venir en aide a quelqu’un. Sa disparition est une perte pour Haïti. Même absent dans les présentations des sélections nationales en terre étrangère, Jo fut sollicité, et répondait positivement aux demandes.

Jo avait des contacts partout dans le monde, tant en Europe, aux Etats-Unis, en Asie, en Océanie ou au Moyen Orient. Sa maitrise en communication fascinait ses interlocuteurs, Jo était fascinant et était un homme charmant, mais aussi, il était un homme modeste, toujours prêt à écouter les conseils.

Au niveau du football, il fut Secrétaire General de la Fédération Haïtienne de Football, Président du Victor, Manager du Miami Toros qui s’est transformé en Ft Lauderlade Strikers. Il fut le premier à introduire le semi-professionnalisme dans le football Haïtien après la Coupe du Monde de 1974, en faisant venir en Haïti deux joueurs argentins, Javier Aguirre et Olindo Gusman. Avant cette initiative, les matches au stade n’attirait pas la grande foule du a la déception ‘post-mondial’ (révocation des joueurs de la sélection nationale par la FHF d’alors). C’était la désolation qui régnait en Haïti après la participation de la sélection haïtienne au Mondial de 1974. Il est vrai qu’on a eut l’opportunité de découvrir de nouveaux talents, spécialement ceux du Victory en 1976.

Avec la venue en Haïti des joueurs étrangers, Jo Namphy bravait le danger, en un mot, il était devenu l’adversaire de certains ‘manitous’ de la FHF. Il a reçu des menaces de mort. Jo a survécu et il a continué à apporter son aide au football haïtien. Il a organisé des tournois internationaux : Miami Toros, Violette, New York Cosmos de Pele. C’était la deuxième fois que le Roi du football visitait Haïti. Puis, avec ses contacts, le Victory fut invité à disputer un match face au New York Cosmos à New Jersey. Jo était l’homme qui pouvait aider le football haïtien à se dresser parmi les grands de la planète. Mais, les forces obscures lui en ont empêché.

En 2004, Jo Namphy fut en charge du projet d’installation de la superficie synthétique du stade Sylvio Cator (lire interview avec Jo Namphy publiée le 9 septembre 2004 sur sakapfet.com). En un mois, un record, Jo avait surmonte le défis. Il fut un professionnel et un entrepreneur.

Nouveau Projet- Nous avions eu l’opportunité de côtoyer ce grand homme, qui nous avait invite a faire partie d’un groupe qui avait pour but d’acquérir la franchise de l’USL (United Soccer League) pour le retour des Ft Lauderdale Strikers. C’était le dernier reve de Jo Namphy. Il multipliait les contacts, il avait même rencontre les dirigeants de cette 'League' pour avoir de plus amples informations concernant les exigences requises pour obtenir la ‘Franchise’. Le projet était a point et la League avait accepte d’inclure l’équipe dans la prochaine saison qui débute en 2010

Jo Namphy est un Monument du football haïtien. Il est l’un des rares hommes qui a lutté toute sa vie pour un changement dans le football haïtien. Il l’a toujours dit et répété:' Mon rêve est de voir une nouvelle fois l’équipe nationale haïtienne en Coupe du Monde. Mais cette fois ci, les joueurs ne seront pas révoqués après la compétition, mais seront rémunérés avec la cotisation payée pour leur participation au Mondial'.
 

Paix a son ame !
Pierre-Andre Rigaud
Analyste de Football

Désigné Ballon d’or par l’Association des journalistes professionnels du Brésil en trois occasions, en 2005, 2006 et en 2007.

Distinction de l’Académie des Lettres en 2006, Brésil.
 
_____________________________________________________________________________
DRTV DIVERSITY RADIO TV © 2009 . Tous droits réservé. le copyright ©
 
  Aujourd'hui sont déjà 33298 visiteurs (69637 hits) Ici! Merci de votre visite sur DRTV Diversity Radio Tv  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=